RETOUR

Le logiciel libre fête ses 30 ans


Richard Stallman, président de la Free Sotware Foundation Crédit Photo: D.R

Il y a 30 ans Richard Stallman lançait son projet GNU et fondait par la même occasion le mouvement du logiciel libre.

Le 27 septembre 1983 est une date importante dans le monde de Linux et de celui du logiciel libre. Ce jour-là, Richard Stallman qui travaillait au laboratoire de l'intelligence artificielle du MIT, écrit un message sur les newsgroups net.unix-wizards et net.usoft à propos d'un projet ambitieux. « Free Unix ! » débute le post et continue par « dès Thanksgiving, je vais écrire un système complet de logiciel compatible avec Unix, appelé GNU (pour Gnu's Not Unix) et cédé gratuitement à tous ceux qui veulent l'utiliser. Des contributions en termes de temps, d'argent, de logiciel et d'équipements seront grandement nécessaires ». Il ne savait pas à l'époque combien de contributions il obtiendrait sur ce projet dans les décennies à venir.

Richard Stallman a écrit de nombreux composants pour GNU, comme le compilateur C (GCC) et un outil de build automator (Gmake). L'OS GNU avait cependant toujours besoin d'un noyau. Ce dernier a été fourni par un étudiant en informatique finlandais Linus Torvalds en 1991 qui a travaillé sur sa propre version gratuite d'Unix sur les PC, Linux. Aujourd'hui, Linux est un des OS Open Source les plus utilisés dans le monde. Techniquement parlant, la contribution de Linus Torvalds réside dans le noyau, mais bon nombre de composants dans les distributions Linux proviennent du projet GNU. Richard Stallman a milité pendant quelques années pour renommer Linux en GNU/Linux, mais en vain.

La philosophie du logiciel libre naquit


En parallèle du projet GNU, le message de Richard Stallman en 1983 a ouvert la voie à la philosophie du logiciel libre. Pour lui, les développeurs doivent partager gratuitement leur code. « Je considère que la règle d'or exige que si j'aime un programme, je dois le partager avec d'autres qui aiment ça. Je ne peux pas en conscience faire signer un accord de confidentialité ou de licence », écrit-il dans son message du 27 septembre. Il ajoute, « comme je veux utiliser mon ordinateur sans violer mes principes, j'ai décidé d'élaborer suffisamment de logiciels libres pour être en mesure de me passer de tout logiciel qui ne serait pas libre ».

Pour structurer sa pensée et aider au développement de GNU, Richard Stallman a fondé la Free Software Foundation en 1985. Il demeure encore aujourd'hui le président non rémunéré de la FSF. Le monde du logiciel libre a évolué vers une autre appellation, l'Open Source, mais le créateur de GNU refuse ce nom. « Quand nous appelons un logiciel « libre », nous voulons dire qu'il respecte les libertés essentielles des utilisateurs : la liberté d'exécuter, d'étudier et de modifier et de redistribuer des copies, avec ou sans modifications », explique sempiternellement l'apôtre du logiciel libre.

Edition du 30/09/2013, par Jacques Cheminat avec IDG NS






RETOUR